Arianne J. 

Impression

   Dans le monde moderne, le travail occupe une très grande partie de nos vies. Cependant, nous cherchons tous à briser notre routine et ce, d’une manière propre à chacun de nous. Malgré notre horaire chargé, nous prenons le temps de nous émerveiller un minimum, de « décrocher ». On peut être émerveillé de plusieurs manières et cela, en suivant nos goûts et nos capacités. Une certaine personne peut dévorer des livres tandis qu’une autre peut participer à des reconstitutions historiques. Dans ce texte, je donnerai plusieurs exemples de personnes qui cherchent à être émerveillées et je montrerai que certaines formes d’émerveillement peuvent être considérées comme une sorte de « matrice religieuse ».

   Je suis entouré de plusieurs personnes qui cherchent à être émerveillées. Je pense à mon père, un grand amateur de musique. Il a toujours aimé assister à des spectacles musicaux. Depuis qu’il a les moyens de le faire, il assiste à presque toutes les prestations de ses groupes ou chanteurs favoris lorsqu’ils sont à Montréal. Durant les spectacles, il entre dans une sorte de transe […] oublie totalement son travail et ses responsabilité (ce qui est très rare) et entre dans un autre monde.

   Une de mes meilleures amies cherche à s’évader en lisant. Elle adore se mettre dans la peau des personnages et vivre leurs aventures très différentes de son quotidien. La lecture [la] transporte dans un univers totalement différent ou lui fait vivre les péripéties d’une personne hors du commun. Je n’ai jamais rencontré quelqu’un d’aussi occupé qu’elle et pourtant, elle prends toujours le temps de lire.

   De plus, notre désir d’être émerveillé nous pousse à faire des choses qui ne sont pas toujours sensées. Par exemple, lorsque nous assistons à un spectacle de magie, nous payons pour voir quelque chose qui est truquée et nous le savons bien. […] Alors, pourquoi allons-nous voir de tels spectacles? Pour voir quelque chose qui sort de l’ordinaire et qui semble impossible, qui nous émerveille. [même raisonnement avec les films modernes à « effets spéciaux », M.G.

   D’après moi, l’émerveillement est un réel besoin que nous devons combler pour être heureux. Il suffit de peu pour être émerveillé. […] Si on ne prend pas le temps de faire cette pause, on risque de se surmener et de se causer du tort. Pour certaines personnes, le simple fait d’écouter leur série télévisée favorite ou d’aller voir un film au cinéma leur permet de s’émerveiller. Cependant, d’autres ont besoin de beaucoup plus pour pouvoir s’évader [comme]  : les amateurs de grandeurs natures, les grands collectionneurs, les voyageurs et les amateurs de sports extrêmes.

   Ces types d’activité sont si importants aux yeux de ceux qui les pratiquent qu’on pourrait les considérer comme des religions. […] Une très grande partie de leur temps libre y est consacré et ces gens allouent beaucoup d’argent pour s’émerveiller en les pratiquant. Mais cela en vaut la peine, car c’est souvent en pratiquant ces activités que ces gens sont le plus heureux. Ils se créent un monde à eux et délaissent totalement le quotidien. Ils vivent leurs passions. Ainsi, on pourrait considérer ces activités comme une sorte de « matrice religieuse ».

   Pour montrer cela, je vais prendre l’exemple des grandeurs natures. Dans ce genre d’activité, des gens provenant de milieux de vie différents se rejoignent pour pratiquer différents jeux, épreuves ou quêtes ensemble. Ils se retrouvent sur un terrain aménagé à cette fin qui leur fait office de « lieu de culte ». […] On pourrait considérer ces adeptes comme étant des « croyants » et les organisateurs des « officiants ». […] On pourrait considérer les reconstitutions du Moyen-Âge comme étant une volonté de revenir à « l’état original ». Ces activités influencent souvent le mode de vie et la façon de penser des gens qui les pratiquent, ce qui les rapproche encore plus d’une matrice religieuse.

   En conclusion, je pense que tout être humain a besoin d’émerveillement et devrait prendre le temps de le faire. Même si la religion est moins présente dans nos vies, nous ne ressentons pas moins le désir d’être émerveillé et nous trouvons d’autres moyens pour le faire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *