Brianna M. décembre 2016 : le besoin d’émerveillement

Je me rends compte que ma vie n’a rien d’exceptionnel. Je suis une jeune étudiante brillante, selon certains, qui suit la même routine chaque jour. Je me lève le matin afin de me rendre au cégep, de suivre mes cours et, à la fin, de la journée, je rentre chez moi étudier.

Je ne fais que stresser chaque jour avec toutes ces études et travaux, puisque [j’ai] besoin d’avoir de bonnes notes. […] Je ne sors plus, je ne vois plus beaucoup mes amies et tout cela pour devenir comme les milliers de gens de notre société. Est-ce vraiment une vie? Je ne le crois pas.

Chacun de nous a des rêves et des aspirations, mais certaines fois on [les abandonne] pour rester dans le confort de la routine et de la sécurité. Certains auraient voulu faire autre chose de leur vie, mais ils se sont laissé guider par cette société qui est la nôtre. […] Je vois chaque jour les mêmes personnes à l’arrêt de bus […] Ils ne s’attendent pas à voir quelque chose de nouveau.

[…] Le pire, c’est qu’on y croit. On préfère accepter un mensonge plutôt que de chercher la vérité puisque c’est plus facile et plus beau un mensonge. Alors on reste dans la routine à faire tout ce qu’on nous dit, car l’on a peur du changement. On a peur d’aller voir ailleurs, peur de l’inconnu […]

Certaines fois, en regardant des séries, je me dis que j’aimerais être un des personnages, que la vie soit comme ça, pleine d’aventures. […] Ne pas avoir à suivre notre routine, mais avoir une vie remplie d’imprévisible sans vraiment savoir ce qui nous attend.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *