À tout le personnel,

l’évolution du marché Nous rappelant à Nos obligations, Nous avons décidé une restructuration de notre marketing à Paradisterrestre.com. Il va sans dire que certains d’entre vous, employés de peu de foi, ont craint des mises-à-terre. Hé bien, non. Il fallait avoir the big picture à l’esprit. Ce dont Je veux maintenant vous faire part.

Les projets antérieurs

Je me permets d’abord de vous rappeler un de nos fleurons, le Vatican, notre « centre de Rome », conçu dès le départ avec routes et aqueducs. Une formule visionnaire et une campagne exceptionnelle. Une réussite commerciale sans conteste. Que des concurrents aient repris la formule, que puis-Je y faire?

L’empereur Auguste

Un succès fou. Avec des combats de gladiateurs, des fauves et des courses de chars. Auguste en fut le PDG par excellence, meilleur que César, durant quarante-cinq ans. À sa mort, Mes créatures le prétendirent devenu un dieu. Ce qu’ils M’amusent…

Sous l’administration d’Auguste, on trouvait plus de deux cents cultes religieux officiant au cœur de la cité et ce, dans le respect le plus scrupuleux de leur tradition respective. Le plus grand empereur romain était peureux. Ce qui posait par ailleurs quelques difficultés à l’horaire des représentations. Une jungle commerciale. Si Rome était sous la protection de divers Dieux, il boudait pourtant Ma nouvelle religion. Chacun s’en rappelle. J’ai fait une colère… divine, quoi. Le marché s’est écroulé. Bon, ça devenait un peu vieillot tout ça de toute façon. Après des siècles. Ça Nous a permis de peaufiner le produit et le concept de vente.

Sur St-Denis ouest, au sud de Mt-Royal.

La pub « bouc émissaire »

Pour unifier le marché, Nous avions conçu un premier prototype de messie open. Certaines anciennes franchises ont protesté. Bon, les contrats ne sont pas éternels, si vous Me permettez cette boutade.

Un scénario fascinant. Jésus, un révolutionnaire, est condamné à mort et crucifié en Galilée. Une terre lointaine, il faut dire, mais romaine. Il porte le crédit de l’humanité sur ses épaules. Certains concurrents ont protesté, parlant de territoire acquis. Bon… Il Me fallut supporter cinq apôtres avant que le produit ne perce le marché, mais Notre ténacité fut récompensée. Notre meilleur vendeur durant deux millénaires.

Mais Rome coupait toute surface publicitaire à Mon messie. Il M’a fallu organiser un take over en plaçant aux postes de direction des étrangers. Bon, il a fallu les faire guerroyer un peu, pour sauver le libre arbitre. Une idée fondamentale. Ça responsabilise le consommateur en plus. Il Me faut respecter le concept d’autodétermination dans la gestion de Mes créatures, sinon leur fidélité s’érode et ils vont croire ailleurs. Le principe est d’ailleurs nécessaire pour Mon nouveau projet. Grandiose, cela va de soi… Mais une étape à la fois, que le concept soit clair pour tous.

La prime au rendement

Nous avons appliqué le mode d’acquisition take over de l’administration romaine à une plus grande surface. Gengis Khan,

Koubilai Khan

investisseur agressif, avait implanté son administration en Chine. Nous y vîmes une opportunité. Koubilai, son petit fils, reçut le titre de PDG à vie à quarante-six ans.

Koubilai établit sa maison-mère à Pékin, qu’il lui fallut réaménager. Toute la ville tracée au cordeau. Brillant. De larges routes droites avec de nombreuses portes à grands arches. Visibilité, manœuvrabilité et sécurité, un classique d’infrastructure depuis. En quinze ans, Koubilai s’est accaparé tout le marché chinois. Puis il a avalé ses concurrents, jusqu’aux portes de la Turquie. Son secret ? Les primes au rendement. Ses seconds étaient grassement rémunérés. Plus le marché était lointain, plus la prime devenait substantielle (et divisible localement). Koubilai devint le plus prospère et le puissant PDG que Mes créatures aient connu. Plus riche il devint, plus il récompensa ses collaborateurs.

Nous avons alors constaté la réapparition d’une attitude préalablement observée à Rome. Plus grand fut son empire, plus Koubilai fut prudent dans ses prises de décisions. Des prêtres ont siégé à son conseil; un bouddhiste et un chrétien d’ailleurs. Il avait beau être l’empereur le plus puissant qu’ait connu la Chine, il interrogeait les Dieux pour chaque décision d’envergure. Il respectait la concurrence entre nous. Bien sûr une concurrence adaptée au marché l’a avalé. Bon, leur campagne Bouddha, bien sûr, était ancienne, très ancienne. Mais tout de même, un bouc émissaire, c’est plus vendeur qu’un karma, il Me semble. Ça allège la responsabilité du concept péché originel. Mais Nous avions tout de même du personnel au « conseil ».

La coopérative animale

Tatoueur sur St-Denis est, au nord de Mt-Royal

Comme tous le savez, dernièrement les humains ont décidé de prendre leur sort en main. L’époque des « lumières », ont-ils clamé. Des poètes… Qu’ils M’amusent. Puis l’histoire est devenue « syndicale ». Ma créature est devenue juge et partie. Enfin, elle s’est mise à interroger sa propre existence. L’humain est devenu son propre singe et son propre dieu. D’un drôle…

Nous avons attaqué ce nouveau marché avec une campagne de fond, l’évangile selon Carbone 14. Une théorie de l’évolution en mode révélation. Je sais, certains doutent de l’efficacité des raisonnements en publicité. J’ai beau être Moi-même, Je Me devais d’être « objectif », un nouveau concept, extrêmement utile à mes créatures. Elles sont si bêtes… Et il Me fallait demeurer dans l’ombre, « lumières » obligent. Cocasse, non?

Ce que d’ailleurs certains employés de peu de foi n’ont pas saisi.

Notre « jardin d’ADN » enfin décrypté (J’ai rajeuni un vieux slogan), un vent d’intérêt vers de nouveaux produits d’adorations s’est manifesté. Certains ont parlé de perte de vitesse chez Paradisterrestre.com. Pourtant, il ne s’agissait que de restructuration et d’adaptation à l’évolution du marché. Depuis, Mes créatures cherchent « l’humain » pour se reconnaître à son image. Faut le faire!

Big Brother, part 2

Tatoueur sur St-Denis ouest, au sud de Rachel

Depuis, Nous avons constaté une hausse vertigineuse de la demande pour le statut 5 étoiles « animal humain complet avec existence en or ». Ce qui a provoqué des guerres de concurrence qui ont fragmenté un marché dont la croissance est pourtant devenue exponentielle.

Ce long préambule pour vous annoncer que Nous modifions Notre vieux modèle de publicité. Nous diminuons le service on line à la clientèle ainsi que le support technique wireless. En conséquence, le département des anges et celui du service de messagerie vont être réaménagés.

Pour répondre à la demande massive de réidentification individuelle, Nous allons installer l’infrastructure susceptible de mousser au maximum Notre nouvelle campagne de dévotion. Nous Nous sommes d’ailleurs associé avec au groupe Croissance personnelle pour cette campagne où nos intérêts coïncident.

Nous abandonnons donc une large portion de Nos anciens intérêts pour Nous concentrer sur Notre plus prestigieuse campagne d’advertaizigne. Nous introduirons par étapes des pubs ciblant Notre nouveau sauveur universel, J’ai nommé « Kid Brother », notre premier PDG virtuel.

Tatoueur sur Rachel nord, à l’est de Berri.

En parallèle, Nous allons mettre en ligne une bible progressive, Paradisterrestre.com/Bible/ où Mes créatures pourront inscrire leurs prières et souhaits. Le tout sera progressivement reformulé en lois, principes et édits. Paradisterrestre.com y prendra pour sa clientèle un caractère plus humain. Ironique, non?

La Très Haute Direction

(Cette chronique était avant classée sous Dieu : note de service, une catégorie qui a sauté par manque de textes.)

 

Comments are closed.