avril 2021

Michel Germain s’inscrit d’abord en mathématiques à l’université de Montréal, dans sa ville natale, pour ensuite bifurquer vers la philosophie. Sept ans plus tard, en 1983, il y obtient un doctorat. Sa thèse, publiée en 1986, porte sur l’intelligence artificielle.

Il quitte l’enseignement en 1984 pour devenir tour à tour directeur de tournois de Bridge, propriétaire d’une revue de Scrabble, portier dans un bar de jazz puis analyste programmeur. Il retourne à l’enseignement au collège Maisonneuve en 1991, publie un essai, La voie du Minotaure (1996), et deux cours de philosophie, Penser la nature humaine (2000) et Le sacre de la matière (2002), livres maintenant épuisés.

Après avoir été opéré à la gorge en janvier 2001 pour une double tumeur qui s’avère non cancéreuse, il se décide à quarante-neuf ans à la rédaction du roman Le royaume d’Icare, dont il avait eu l’idée vingt-cinq ans auparavant. Il ignorait que ce labeur deviendrait sa principale et, par moments, sa quasi exclusive préoccupation pour les sept années à venir. Rédaction mise en veilleuse pour quelques années après 1200 pages et terminée en 2020.

Il débute en 2009 une Introduction à la philosophie en 5 tomes. Les deux premiers sont sortis en 2011. Michel Germain est un philosophe qui tenait à ce que son enseignement déborde le cadre de ses cours et produise des livres intelligibles (et non de simples manuels). Maintenant à la retraite, il poursuit cet objectif. Les Chroniques du Plateau Mt-Royal (2018-2022) et les Chroniques de rivière des prairies (2021- ) vont en ce sens.