Les opérateurs logiques

Accueil
Raisonnement logique
L’opérateur  »et »
L’opérateur  »non »
L’opérateur  »ou »
L’opérateur  »si »
L’opérateur  »si et seulement si »
Exercices

Dans une cour de justice, une fois le plaidoyer effectué, le juge demandera au jury si l’avocat de la couronne a montré hors de tout doute raisonnable que l’accusé était coupable, une fois son raisonnement nuancé par le plaidoyer de la défense. Un exemple.
Un témoin a entendu l’accusé menacer la victime. L’accusé réside dans le même immeuble que la victime et y était à l’heure du crime. Qui plus est, il possédait la clé de l’appartement de la victime. En schéma :

Si
l’accusé a déjà menacé la victime et il était dans l’immeuble à l’heure du crime et il possède la clé de l’appartement de la victime
alors
?

Alors, rien ! L’avocat de la défense souligne que les arguments de la Couronne, tous pertinents et acceptés par lui, ne peuvent incriminer son client ; ils ne conduisent pas forcément à l’acte. Quand le suspect a menacé la victime, il parlait sous le coup de la colère. Les « circonstances » ne peuvent attribuer à l’accusé « l’intention de passer à l’acte ».
Nous ne pouvons pas assurer « hors de tout doute raisonnable » (le doute cartésien) que l’accusé est coupable. La conclusion est incertaine, donc le suspect est « non coupable ».

 

Comments are closed.