L’humain
au XXe siècle

(l’hommilière 1)

 

Lire des débuts de chapitre

Avant-propos (p. 7-12)

Chapitre 1 (p.23-27, 45)

Chapitre 2 (p.47-50, 73)

Chapitre 3 (p. 75-81)

Chapitre 4 (p. 115-120, 137)

Chapitre 5 (p. 139-142, 166)

Synthèse en tableau des 5 conceptions

Consulter le matériel supplémentaire mis à votre disposition

Acheter ce livre par Internet

 

La condition animale, survie de l’humain chez Darwin;  les rituels de nos cultures chez Lorenz; l’importance du comportement chez Watson et l’éducation par conditionnement opérant chez Skinner;  la création d’outils et la conscience sociale chez Marx; la conscience existentielle et le regard des autres chez Sartre; et, en fin, l’analyse thérapeutique de l’inconscient chez Freud et l’organisation de la machine à désirer : voilà cinq dimensions fondamentales pour définir et comprendre l’humain qui se sont imposées au XXe siècle.
Ces théories s’avèrent des outils intellectuels pratiques pour comprendre un conflit territorial dans un bar, l’engouement pour un fastfood, les bases concrètes d’un préjugé social, la raison d’un malaise avant une entrevue et encore les raisons d’une phobie.
La nature humaine est trop complexe pour se décrire selon un seul axe. Une théorie de l’humain est utile si elle vous aide à comprendre votre quotidien et celui des autres. C’est le but avoué de ce livre.

 

 

Comments are closed.