From the monthly archives: juillet 2020

En quarante ans, j’ai vu ma pharmacie se transformer deux fois. D’abord elle s’est scindée en deux, les bidules devant, la pharmacie à l’arrière, tel que le prescrivait alors une nouvelle loi. Puis, Platô oblige, la pharmacie fut rénovée, revampée et divisée en trois sections. On a placé bonbons et chocolats à l’avant, la pharmacie […]

Lire la suite

(…suite)
Le terme « néophilie » (amour du nouveau) fut proposé par l’éthologue Konrad Lorenz pour expliquer (selon la logique de nos instincts) les effets néfastes d’un l’abus du « conditionnement positif à court terme » (le bonbon).

Lire la suite